Le prix panthère

photoGare à vous, une quinzaine de panthères se tapissent dans les recoins de l’espace Pierre Cardin. N’ayez crainte, elles ne mordent pas. Le félin en statuette de plâtre-marbre sera entre les mains des lauréats du prix Lumière : un trophée tout en grâce, en élégance et en finesse. Agrippé sur un L, le L de « lumière », cet animal représente bien, pour sa sculptrice Joëlle Bellet,  l’esprit du septième art : une bête qui sort de l’ombre « de l’anonymat » pour venir briller « sous les projecteurs », à l’image des nominés de la cérémonie. « J’adore les panthères, j’ai moi même quatre chats à la maison » nous confie-t-elle. « Un travail de longue haleine a été nécessaire entre le moulage, le patinage et le vernissage  » poursuit l’artiste également infographiste dans le domaine du parfum. Cette année encore Grazyna Arata, la présidente de la cérémonie, renouvelle sa confiance envers celle qu’elle considère aussi comme une grande amie. Les deux femmes se connaissent depuis une dizaine d’années. Toutes griffes dehors, la compétition commencera le 20 janvier. Grrr, vous allez rugir de plaisir.

Julien S.

Publicités

Une réflexion sur “Le prix panthère

  1. Pingback: Quels films seront mis en lumière par la presse étrangère cette année ? | Prix Lumières 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s